contamination directe

 En France, l'ingestion de champignons provoque une vingtaine de

décès chaque année. Les conséquences de l'ingestion de

champignons peuvent être graves, car certains organes vitaux

tels que les reins ou le foie sont touchés.

On dit qu'il y a une contamination directe lorsque les champignons possède

naturellement une toxicité, ils fabriquent eux même leurs toxines.

On parle de toxicité naturelle et de toxicité acquise ou provoquée.

Les intoxications dues aux champignons sont principalement provoquées

par des substances produites dans le carpophore.

Elles agissent au niveau de l'intestin et de l'estomac en

causant des troubles violents empêchant ainsi l'absorption

totale des poisons qui sinon pénétreraient dans le système

circulatoire sous forme de toxines et toucheraient alors

les autres organes du corps.

Dans le premier cas, hors complications, l'atteinte est 

souvent bénigne mais, dans le second, des organes

essentiels (reins, foie), peuvent être atteints avec la

mort pour conséquence. Il existe une centaine d’espèces de

champignons toxiques dont environ 20 sont mortels. On distingue en tout 12 syndromes

possibles suites a ces intoxications. Ces syndromes peuvent être divisés en 2 classes: les

syndromes à réaction longue (intoxication en plus de 6 heures) et les syndromes à

intoxication rapide (moins de 6 heures). L'évaluation du temps est calculer entre

l'ingestion des champignons et les premiers symptômes apparant. Les syndromes à

réaction longue sont :

 

-Syndrome phalloïdien

 ( responsable de plus de 90% des intoxications mortelles )

 qui agit entre 10 et 35 heures après

 ingestion  du (des) champignon(s)

 provoquants  des nausées, des

 vomissements violents,  des  diarrhées ou/et des

 douleurs abdominales. Les douleurs disparaissent

 entre la 36ème heures et 48ème  heures après

 ingestion.Les substances  de ces champignons  

sont des polypeptides comme par exemple la

                                              phalloïdine  (C35H48N8O11S) ou l'amanitine (C39H54N10O14S)

 

-Le syndrome orellanien: C'est le syndrome le plus long a réagir ( 10h00 a 14 jours ).

Ce syndrome provoque des sécheresses de la bouche, des nausées, des vomissements et 

des diarrhées. Il provoque la destruction des reins et peut provoquer la mort de la 

personne 2 à 6 mois après.La toxine qui provoque ce syndrome est l’orellanine

( C10H8O6N2 )


-Le syndrome proximien: même symptomes que le syndrome orellanien

 sauf qu'il n'y a pas apparition de diarrhée au début et le temps de

 réaction est plus rapide.


-Le syndrome gyromitrien: Ce syndrome met environ 5 a 48 heures à se manifester,

il provoque des nausées des vomissement et de la fièvre, il détruit également le foie.

Ce syndrome est donc mortelle par sa substance toxique nommée gyromitrine ( C4H8N2O )


 -Le syndrome Erythermalgie: C'est le dernier syndrome à temps de réaction

 longue et c'est aussi le syndrome à réaction longue le moins mortelle. Il réagit

en 3 jours environ. Les symptomes sont des rougissements et augmentation de la

température sur les extrémités du corps humain qui provoquent des sensations

de brulures intenses. Ces symptomes regressent 3 à 6 mois après ingestion

des champignons. Selon les recherches la toxine acide acromélique

serait la cause de ces symptomes.

 

Ensuite il y a les syndromes à réactions courtes c'est à

dire qui apparraissent 6 heures maximum après

l'ingestion des champignons:

 

-Le syndrome gastro-intestinal: Ce syndrome cause

des nausées, vomissements et douleurs gastriques. Ce

syndrome est provoqué de 2 façons : pour avoir

mangé une trop grande quantité de champignons

comestibles car les champignons sont composés de

chitine (C8H13NO5) qui en grande quantité provoque

ces symptomes, ou bien ce syndrome est provoquée

pour avoir mangé des espéces de champignons provoquants ces symptomes.

 

-Le syndrome muscarinien: Il se manifeste en 3-4 heures par les

 symptomes suivants : une hypertension, une dilatation de la pupille,

des hallucinations, des convulsions et une sécheresse des muqueuses,

c'est la muscarine (C9H20NO2) qui provoque ces symptomes.


-Le syndrome panthérinien: Ce syndrome apparait 1 à 4 heures après l'ingestion du

champignon avec comme effets tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque),

hypertension, dilatation de la pupille, hallucinations, convulsions et sécheresse des

muqueuses. C'est une substance toxique appelée muscimol qui provoque ces symptomes.

 

 -Le syndrome coprinien: Ce syndrome est spécial, son

  champignon est comestible mais une substance appelé

  coprine devient dangereuse lorsqu'elle est mis en

 contact avec l'alcool, donc fortement déconseillé

  de boire de l'alcool pendant 3 jours lorsque l'on mange

  des champignons contenant de la coprine tel que le

 coprin noir d'encre. il peut devenir très dangereux pour

 des personnes ayant des problèmes cardiovasculaire.Les

  symptomes de cette intoxication sont des

  bourdonnements dans les oreilles, état d'agitation,

                                             rougissement du visage et diarhée.

 

-Le syndrome narcotinien: Le syndrome narcotinien est un syndrome de type

hallucinogène qui réagit 30 minutes après ingestion. Ce syndrome créer les

symptomes suivants : sensations visuelles, auditives et tactiles, angoisse,

nausées,vomissements et vertiges.

C'est la psilocybine (C12H17N2O4P ) qui créer ces effets.

 

- Le dernier syndrome à réaction courte est le syndrome hémolytique:

ce syndrome détruit les globules rouges. C'est l'hémolysine qui créer

cette maladie. Les champignons qui contiennent l'hémolysine peuvent

           être comestible mais ils doivent être chauffés avant ingestion.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×