Créer un site gratuitement Close

mode de reproduction

 

 

 

 

 

 Les champignons vont se reproduire par voie sexuée et/ou par voie asexuée.

 Dans le cas d'une reproduction sexuée, les éléments sexuels ne sont que peu

différenciés. Il n'y a pas formation de gamète mâle ou femelle. Suivant le

groupe auquel appartient le  champignon, les spores vont être

regroupées dans des sortes de sacs ou porté par

des basides qui constituera l'hyménium des

gros champignons. La reproduction asexuée,

que l'on va appeler multiplication végétative

                            se fait par la formation de spores mitotiques,

                            formées à partir du mycélium lui-même.

 Les spores sont ensuite être dispersées et véhiculées par l'eau ou l'air et vont

 coloniser d'autres supports sur lesquels elles germent et la chaîne se poursuit ainsi.

 Les spores sont de deux natures :

- Les spores sèches transportées par les courants d'air, les vêtements, lors de contacts,

 de frottements ...

- Les spores humides, enveloppées dans un mucus hydrophile  

 et véhiculées par l'eau. Le champignon est

 un thallophyte, car il ne possède ni feuille,

 ni tige, ni racine. Son appareil végétatif est

 constitué de cellules allongées qui peuvent être

 cloisonnées entre elles, elles sont appelées

hyphesChaque compartiment est une cellule 

à un ou plusieurs noyaux. Lorsqu’il n'y a pas de

 cloison les séparant les unes des autres,

 on parle d'hyphes non cloisonnés.

 Les hyphes s'associent pour former un 

 réseau de filaments appelé mycélium.

 Il existe deux catégories d’hyphes :

 les hyphes végétatifs et les hyphes reproducteurs.

 -les hyphes végétatifs sont plus ou moins enfouis dans la matière

 organique qu'ils décomposent à l'aide d'enzymes digestives.

 -les hyphes reproducteurs sont habituellement aériens. Ils s'élèvent

 au dessus de la surface où se trouve le mycélium. Ils produisent des

 spores qui assurent la reproduction du champignon.

 Pour se reproduire, les champignons génèrent des cellules appelés spores.

 Lors de la reproduction les champignons dits "supérieurs" développent un appareil

 particulier appelé sporophore. celui-ci est constitué d'un pied et d'un chapeau,

 c'est d'ailleurs ce que nous appelons communément champignon.

 Les champignons "inférieurs" peuvent aussi produire des sporophores mais

 ceux-ci sont microscopiques.

 Les organes reproducteurs sont appelés zygosporanges, asques ou basides (selon la

 forme).  

 Les champignons, produisent des spores de façon sexuée ou asexuée qui sont

 disséminées par le vent. Les spores sont produites à l’intérieur de compartiments

 spécialisés des hyphes appelés asques, basides ou zygosopranges.

 Lorsque le champignon est mûr, les spores fabriquées sur les cellules reproductrices

 tombent sur le sol. Elles peuvent y rester jusqu'à l'année suivante. 

 Les spores n'ont qu'un seul noyau, on ne parle pas de

 sexe mais de polarité (+ ou -).

 la moitié des spores sont positives,

 les autres négatives. 
 

 Lorsque la saison correspondant à l'espèce

 est arrivée et que les conditions climatiques

 sont favorables, les spores émettent un filament

 nommé mycélium primaire (constitué de un seul noyau) 

 de  polarité + pour les unes et de polarité - pour les autres.

 Très rapidement un filament + rencontre un filament - et fusionnent pour former

 le mycélium secondaire constitué de cellules complètes à deux noyaux.

 C'est de ce mycélium secondaire que naîtra un nouveau champignon. 

 Les modalités de la reproduction chez

 les champignons présentent une très

 grande variabilité. Ainsi, la morphologie

 des spores et des gamètes est très variable.

 Chez certaines espèces, on ne peut pas

 véritablement parler de gamètes, car les deux

 cellules qui vont fusionner restent en place sur le thalle.

 Dans d'autres cas, il n'y même pas de cellules sexuelles

 différenciées : ce sont simplement des cellules appartenant à deux thalles

 haploides proches qui vont fusionner. Mais il existe aussi des champignons qui

 n'ont pas de reproduction sexuée, comme par exemple les myxomycètes,

 les phycomycètes, les zygomycètes et les ascomycètes.

 -les myxomycètes se distinguent nettement

 des autres champignons car, à un certain

 stade de développement, ils sont dépourvus

 de paroi rigide. Ils se présentent alors sous forme

 d'une masse gélatineuse appelé plasmode qui se

 déplace et peut englober et digérer des particules

 solides. Dans certaines conditions, la masse informe se

 condense pour former un organe de petite taille qui permet

la reproduction, sexuée et asexuée, de l'espèce.

-les phycomycètes sont des champignons

 microscopiques à mycélium siphonné,

 dont la plupart vivent en milieu humide. Ils se

 distinguent des autres groupes par une paroi

 cellulaire constituée de cellulose, et non

 de chitine. Les spores permettant la reproduction asexuée sont

 le plus souvent flagellées.

 

 -les zygomycètes sont également des

 champignons microscopiques à

 mycélium siphonné.

 Ils n'ont pas de spores flagellées,

 pas de cellules sexuelles libres et

leur paroi est chitineuse.

  

 

-les ascomycètes se présentent sous

la forme de cellules isolées.

les spores haploides sont appelées

ascospores car elles sont contenues dans

un organe spécialisé, l'asque.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site